Ki Tétsé

« Quand tu bâtiras une maison neuve, tu dois disposer un parapet autour de son toit. Ne laisse pas dans ta maison de situation dangereuse, car quelqu’un pourrait tomber du [toit ouvert] » (Ki Tétsé 22,8)

Les lettres du mot : parapet (maaké – מַעֲקֶה) forment les initiales de l’expression : « les pensées de commettre la faute sont pires que la faute elle-même » (hirhouré avéra kachim méavéra – הרהורי עבירה קשים מעבירה – guémara Yoma 29b).

Le cerveau de l’homme est appelé « toit », car il est l’endroit le plus haut de son corps.
Chacun doit préserver son cerveau de commettre une faute.

[Le Toldot Adam]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :