Faut-il aller à Ouman pour Roch Hachana ?

Chaque année, des dizaines de milliers de pèlerins quittent leur famille et se rendent sur la tombe de Rabbi Nahman à Ouman, une ville de l’oblast de Tcherkassy, en Ukraine, afin de prier et de s’attacher à l’âme du fameux rabbi hassidique pendant Roch Hachana. Le pèlerinage à Ouman connaît, au fil des ans, de plus en plus de succès. Pendant quelques jours, la rue Pouchkine, à Ouman, devient alors l’artère principale d’un immense quartier juif improvisé. Entre éclats de rire, chants, danses et prières, les synagogues étaient pleines et les stands de nourriture pris d’assaut. On y trouve même du café et des biscuits Starbucks, alors que la marque n’est pourtant pas implantée en Ukraine. L’évènement réunit près de 40 000 pèlerins venus principalement d’Israël, des États-Unis et de France, pour rendre hommage à rabbi Nahman de Breslev. Cependant, le plus grand pèlerinage de l’année juive soulève bien des questions, voire des oppositions. Quelle est l’origine de cette coutume si populaire ?  Est-il permis de quitter sa famille et Israël pour se rendre à Ouman le jour de Roch Hachana ?

Pourquoi aller à Ouman ?

Lorsque Rabbi Nahman de Breslev dévoila le Tikoun-Haklali, il prit à témoins deux de ses principaux disciples, Rabbi Aharon et Rabbi Naftali, et déclara (Si’hoth-HaRan, 141) :

« Même lorsque mes jours seront remplis, après que je quitterai ce monde, celui qui viendra sur ma Tombe, récitera là-bas ces dix Téhilim et donnera une pièce de Tsédaka pour moi (à la mémoire de son âme pure), même si ses fautes et ses péchés sont très très graves et innombrables, Dieu préserve, alors je déploierais mes forces en long et en large pour le sauver et le réparer ! »

« Même lorsque mes jours seront remplis, après que je quitterai ce monde, celui qui viendra sur ma Tombe, récitera là-bas ces dix Téhilim et donnera une pièce de Tsédaka pour moi (à la mémoire de son âme pure), même si ses fautes et ses péchés sont très très graves et innombrables, Dieu préserve, alors je déploierais mes forces en long et en large pour le sauver et le réparer ! » Et c’est une certitude qu’il sauvera cet homme ! Il dit en ces termes :

« Je m’étendrais en long et en large en sa faveur, je le saisirai par les Péoth pour le sortir du plus profond des enfers ! Qu’il soit comme il soit, qu’il ait transgressé ce qu’il a transgressé. Mais à la condition qu’il prenne sur lui à partir de maintenant de ne plus récidiver ! »

A sa mort en 1810, Rabbi Nahman de Breslev choisit d’être enterré spécifiquement à Ouman afin de commémorer un massacre de 20.000 Juifs. Depuis, les disciples et les sympathisants de la Hassidout Breslev se rendent dans la ville d’Ouman dans l’espoir de bénéficier de cette promesse extraordinaire. Hormis la promesse de rabbi Nahman, les pèlerins viennent vivre une expérience humaine unique. Beaucoup d’eux affirment que le pèlerinage à Ouman agit comme un véritable booster d’Emouna et de joie dans le service divin. Roch Hachana est le jour ou D-ieu juge l’ensemble de la création. Le pèlerinage à Ouman serait un bon moyen de bénéficier d’un jugement favorable pour une bonne et douce année.

Que pensent les rabbins ?

Le Rav Ovadia Yossef zal a déconseillé de partir à Ouman pour Roch Hachana, argumentant que d’après la loi juive il y a une mitsva de se réjouir en famille un jour de Yom Tov, or Roch Hachana est un jour de Yom Tov, et les personnes qui se rendent à Ouman y vont sans leur famille. Il n’est pas interdit de quitter momentanément la terre d’Israël pour aller se recueillir à la tombe des tsadikim. Mais il est clair qu’il y a en Israël des tombes de tsadikim tout aussi grands que rabbi Nahman de Breslev comme les patriarches par exemple. De nombreux rabbins partagent cette décision parmi lesquels rav Ben Tsion Moutsafi, ou encore rav Haïm Kanievski. Cela dit, certains rabbins comme rav Arouch encouragent le pèlerinage à Ouman durant Roch Hachana. C’est pourquoi chacun veillera à consulter son rav à ce sujet.

Chana Tova !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :