Un bon régime pour la nouvelle année

A l’approche d’une nouvelle année, la prise de bonnes résolutions est considérée par beaucoup comme une bonne segoula pour mérite d’un jugement favorable de jour de Rosh Hachana. En effet, le Gaon Rav Eliyahou Lopian (Lev Eliyahou) et d’autres grands maitres du judaïsme ont tous souligné l’importance de cette pratique dans le but de faire pencher la balance du bon côté. Maimonide écrit par ailleurs : « c’est pourquoi, chaque homme doit considérer toute l’année comme s’il était moitié innocent, moitié coupable, et que le monde entier était moitié innocent, moitié coupable : s’il commet une faute, il fait pencher le plateau de la culpabilité contre lui-même ainsi que le monde entier, et cause sa destruction. S’il accomplit un commandement, il fait balancer le plateau du mérite en sa faveur et en faveur du monde, et apporte pour lui-même et pour les autres le salut et la délivrance, comme il est dit : « Le juste est le fondement du monde » » A fortiori, la veille de Rosh Hachana, nous devons nous considérer comme moitié innocent, moitié coupable. Mais quelle résolution devons-nous prendre ?  Personnellement, j’ai pensé faire un régime, mais pas n’importe quel régime. Certes, j’ai quelques kilos en trop, mais ce n’est pas mon surpoids que je vise (du moins pas uniquement). J’ai pensé faire un régime en limitant au maximum ma consommation de négativité. Je vous propose de me rejoindre dans cette aventure. En effet, durant toute l’année, le lashon hara, le ayin hara, les mauvaises pensées, la mélancolie, et toutes les autres sources de négativité ont empoisonné notre vie. Toute cette négativité a engendré un surpoids. Les exercices spirituels de la pratique religieuse nous sont devenus difficiles. Nous manquons d’endurance spirituel et peinons dans notre relation avec Hachem. Nos pas sont lourds et nos gestes lents. Notre cœur s’essouffle au moindre effort. Bref, un bon régime ne nous ferait que du bien.

Quoi de mieux qu’un bon régime pour se reconnecter avec Hachem !

Un régime implique au moins trois choses :

  1. Une limitation, voire une élimination de la malbouffe.
  2. Une alimentation saine et équilibrée.  
  3. Une activité sportive quotidienne.

Le régime que je vous propose tourne également autour de trois grands axes :

  1. La limitation, voire l’élimination de la négativité.
  2. Une bonne consommation de Torah et de positivité.
  3. Une pratique quotidienne et joyeuse des mitsvot, les commandements divins.

Il n’y aucun doute qu’un tel régime fera pencher la balance du bon côté. Il faudra juste y ajoute une bonne dose de courage et de ténacité afin que cela tienne durant toute l’année. Heureusement, nous ne sommes pas seul. Hachem est avec nous. Il suffit de solliciter son soutien comme l’affirme le rav Friedman : « Si vous souhaitez transformer votre personnalité, étudier la Torah et la mettre en œuvre dans votre vie quotidienne, priez Hachem de vous débarrasser de vos traits de caractère indésirables. » Emballez ? Si oui, faites passer !

Chana Tova et bon régime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :